Selon des données statistiques sur les petites entreprises , c’est au cours des deux premières années de leur activité que la majorité des entreprises connaissent des défaillances. d’ailleurs une étude confirme que 80% des entreprises échouent dans les 18 premiers mois qui suivent leur lancement.”

N’importe quelle nouvelle entreprise est plus susceptible d’échouer au démarrage alors que d’autres connaissent quelques petits moments de réussite avant de faire faillite.

En Tunisie, la réalité n’est pas différente, l’échec des entreprises tunisiennes sont souvent lié à des causes internes qui peuvent être évitées si l’entrepreneur en prend conscience suffisamment tôt pour mettre en place des mesures correctives.

Les obstacles affrontés par les entreprises tunisiennes :

De nos jours les questions liées au développement du petit entrepreneuriat tunisienne sont au cœur de nombreuses études.

Selon TSIndex, plusieurs obstacles se dressent devant les petits entrepreneurs tunisiens.

Source : TSIndex

Malgré les programmes d’aide aux petits entrepreneurs, élaborés par le gouvernement tunisien, à l’heure actuelle tous les problèmes auxquels est confrontée la petite entreprise n’ont pas été résolus.

Les trois groupes d’obstacles majeurs sont les obstacles administratifs, les problèmes liés aux finances et ceux liés au recrutement.

Obstacles administratifs :

Il est à noter que les obstacles administratifs ont toujours existé et ont accompagné l’évolution de l’entrepreneuriat en Tunisie

Pour les entrepreneurs, les obstacles administratifs sont liés à la relation de non confiance entre l’ Etat et l’entrepreneur.

Législation compliquée et changeante, manque de communication sur les nouvelles normes, corruption invincible etc. Les efforts de l’État dans ces domaines reste insuffisants.

Problèmes liés aux finances :

Pratiquement dans tous les pays les petites entreprises, dotées d’un capital relativement faible soufrent d’un certains problèmes d financement.

Dans la plupart des pays sous développés ces difficultés restent non résolues et les banques sont les seules organismes qui sont capables d’accorder aux petits entrepreneurs des crédits à plus ou moins faible taux d’intérêts.

Problèmes liés aux ressources humaines :

La plupart des entrepreneurs de notre échantillon ont rencontré à un moment ou à un autre des problèmes avec leurs personnels.

En Tunisie , le problème principal s’agit du manque de spécialistes qualifiés, surtout dans les petites villes en dehors du Tunis, la capital.