Avant tout, il faut se mettre d’accord qu’il est complètement différent de votre pitch de vente standard.

Le pitch de votre start-up pour lever des capitaux doit être bien préparé. Voilà un aperçu des choses à faire et à ne pas faire pour vos investisseurs.

Ce que les investisseurs veulent entendre :

  • Une bonne histoire :

Un pitch est très limité par le temps, donc essayez de raconter une bonne histoire. Il faut savoir accrocher votre auditoire dès la première seconde.

Une bonne histoire gardera votre public intéressé jusqu’à la fin. Utilisez des visuels et accompagnez-les avec des statistiques. Les images génèrent la visualisation et enflamment l’émotion.

  • La Cohérence :

Soyez cohérent tout au long de votre présentation. Suivez une histoire claire, et un fil conducteur. Il faut que l’investisseur croie à tout ce que vous dites. Argumentez chaque information et soyez confiant.

  • Un potentiel d’évolution :

Lorsque votre projet est évolutif, l’investisseur peut être convaincu que, s’il y met de l’argent, il sera multiplié en termes de valeur.

  • Posez-vous des questions :

Ayez une opinion solide et appuyée. Si vous ne posez rien à la fin de la présentation, ce n’est pas une présentation ! Il faut toujours créer une conversation, l’échange reste mémorable.

Ce que les investisseurs ne veulent vraiment pas entendre :

  • Parler trop de vous :

Ne parlez pas trop de vous ou des caractéristiques spécifiques de votre produit au lieu de vous concentrer sur les valeurs.

Parlez plutôt de votre amour pour votre client au lieu de chanter un hymne sur votre produit ou votre technologie.

  • Trop de confiance :

Ne présumez pas que vous n’avez pas de concurrents ou de remplaçants. Si vous traitez un problème grave, vos clients potentiels sont déjà à la recherche ou à l’aide d’une solution.

Etes-vous prêt pour votre pitch ?